RESISTANCE

Organisation de la résistance locale

La résistance dans le Calvados est représentée par divers groupes actifs bien implantés en particulier:
- l'OCM (Organisation Civile Militaire) efficace et très structurée avec un responsable par canton (Jouin à Trévières), dirigée localement par R Delente et G Mercader de Bayeux, qui ont constitué un réseau de renseignements "Centurie" qui fournira de précieuses indications sur la pointe du Hoc grâce au groupe de Grandcamp de Jean Marion et A Farine. C'est également ce réseau qui a permis d'aider le rescapé du commando anglais "Aquatint" par l'intermédiaire de Madame de Brunville d'Asnières.
- le réseau Mithridate travaillant pour le renseignement anglais,
- le mouvement de Libération-Nord dirigé par M Fouque, dont les seuls représentant du Bessin furent les cousins Poitevin (dont Arthur, professeur de musique aveugle ! qui se promène sur le littoral accompagné d'un jeune garçon qui lui décrit ce qu'il voit.. Arthur mémorise tout...)
- enfin par le réseau Alliance qui était le seul implanté sur le secteur d'Omaha.

Le groupe Alliance

Le réseau "Alliance" a été créé en 1940 par Georges Loustaunau Lacau dit "Navarre", arrêté en 1941, puis repris par Marie Madeleine Fourcade dit "Hérisson" et par Léon Faye.

Ce réseau s'étend à toute la France, aussi est-il diviséen 1942 en zones :Sud Ouest, Sud Est, et Ouest, commandé par Jean Roger Sainteny dit "Dragon". Ce secteur Ouest était lui même divisé, et, la Normandie était appelée "Ferme".

La partie ouest du Calvados, dirigée par Robert Douin dit "Civette", était elle même divisée en 4 autres secteurs dont le "Bessin" créé par Jean Sainteny, qui réside parfois à Aignerville (près de Trévières). Sainteny fédère son équipe avec d'autres résistants locaux : Bernier de Port, et surtout avec l'instituteur de Formigny, M Couliboeuf dit "Bison noir" qui devint le chef et la boîte aux lettres du groupe "Bessin" aidé par Rodriguez dit "Pie",le radio.

Cette zone "Bessin" est elle même divisée en 3 secteurs : Bayeux, Port en Besssin (Paul Bernier,avec des pêcheurs: Payen, les Cardron, et surtout G Thomine dit "Cachalot"...)et, enfin, Saint Laurent-Trévières qui est représenté par : Désiré Lemière dit "Chordeille" facteur à St Laurent; Albert Anne, forgeron-charron, d'Asnières ; Robert Boulard facteur à Trévières; Charles Olard, le receveur du bureau de poste de St Laurent.
Ces équipes observent et transmettent des renseignements d'une grande précision, en effet quoi de plus naturel qu'un facteur en tournée qui n'hésite pas à discuter [se renseigner discrètement] avec les habitants ? De même qui se méfierait de ces braves pêcheurs qui jettent leurs filets face aux bunkers en construction? Enfin, qui se méfierait d'un aveugle qui se promène sur le littoral avec sa canne blanche ?

L'équipe de Villers Bocage dirigée par J Caby dit "Emouchet" est également fort active car elle dresse des cartes d'etat major très précises localisant toutes les activités et constructions allemandes de la région.

Le groupe Alliance dont l'activité est le "renseignement" fonctionne par un système organisé de "boites aux lettres" dont celle de Bayeux est centrale ; de là, des contacts émis par un poste emetteur radio vers Londres. L'épicentre de ce réseau est donc la "maison des gouverneurs" à Bayeux, résidence de deux institutrices Julia Picot et Germaine Limeul, qui centralisent toutes les informations.

A partir de l'été 1943 les alliés sollicitent davantage de renseignements : la décision de débarquer en Normandie a été prise... Robert Douin s'active et peaufine ses cartes qu'il agrandit au 1/10.000 puis les fait parvenir à Paris par l'intermédiaire d'un agent de liaison, Jean Truffaut, dit "Tadorne". En mars 1944,toutes ses cartes sont finies.

Les membres du groupe Saint Laurent-Trévières

Désiré Lemière habite le hameau de Fosses Taillis à Saint-Laurent-sur-Mer. Agriculteur sans terres, puisque les les Allemands les avaient en partie réquisitionnées, il est devenu facteur à St-Laurent. Depuis janvier 1943, il fait partie du "Groupe Alliance" et il a été arrêté le 5 mai 1944 par la Gestapo, puis fusillé le 6 juin 1944 à la Prison de Caen.

Robert Boulard est facteur à Trévières et habite Vierville, au hameau de Vacqueville. Il est agent de renseignement du "Groupe Alliance", et a aussi été arrêté le 5 mai 1944 et fusillé le 6 juin 1944 à la Prison de Caen.

Charles Olard
est receveur des Postes à Saint-Laurent et habite au hameau de Fosses-Taillis, comme Désiré Lemière. Il a été, comme les autres, arrété le 5 mai 1944, mais a été libéré avant le 6 juin 44.

Albert Anne est forgeron à Asnières, il est agent de renseignement du "Groupe Alliance", et a aussi été arrêté le 5 mai 1944 et fusillé le 6 juin 1944 à la Prison de Caen.